Vous êtes ici

La pratique


Des composants pour filtres passifs par Forr

Quelques données factuelles à propos de composants pour filtres passifs de haut-parleurs qui, selon
l'expression consacrée, traînaient dans des fonds de tiroir. Ils ont au moins une vingtaine d'années et
reflètent la qualité de l'époque des produits de « bonne » gamme.
Il était intéressant de comparer leur valeur par rapport à celle indiquée sur leur corps (quand elle
l'est, ce qui n'est souvent pas le cas avec les selfs) ou entre elles, autrement dit : précision et
appariement. Pour les selfs, la résistance en continu a été mesurée et pour les condensateurs, c'est la
tan-delta [1]. Pour l'application en filtres passifs, l'inductance parasite des résistances de puissance
s'est avérée négligeable, elle n'est pas mentionnée
Alors qu'une grande dispersion des valeurs était attendue pour les selfs, ce sont les condensateurs
qui se sont montrés les moins précis, de valeur parfois beaucoup plus élevée que prévue, sans que la
tan-delta n'en soit altérée pour autant. Négligence des constructeurs dans les contrôles ou
phénomène non répertorié d'une augmentation de la capacité avec l'âge ?
Pour l'avenir, des essais de distorsion harmonique sont envisagés.